Pastoralisme et résilience

Ce thème questionne l’avenir du pastoralisme dans les savanes africaines, tout particulièrement celui des populations pastorales de République Centrafricaine. Ibrahim Tidjani tente ainsi de mettre en évidence les conséquences des crises politico-militaires successives pour ces populations, les mécanismes d’adaptation mobilisés et leurs limites face à l’ampleur des chocs subis.
L’équipe se penche aussi sur la question de la cohabitation et de l’interaction agriculteurs-éleveurs, comme l’une des conditions majeures d’un retour à la paix dans les campagnes centrafricaines.

Contributions récentes sur ce thème:

Etude des réalites agro-pastorales en Ouham.
Rapport rédigé pour les ONG Action Contre la Faim, Solidarités International et Danish Refugee Council, par Lise Archambaud et Ibrahim Tidjani, sur les dynamiques agropastorales observables dans le Nord-Ouest de la RCA: . Allant très au-delà des usuelles évaluations humanitaires (HEA, etc.), cette étude dresse un tableau très complet des implications de la crise sécuritaire pour les agriculteurs, pour les éleveurs, et de leurs relations.

Les éleveurs centrafricains face à la crise sécuritaire de 2013-2014: Vers une disparition du pastoralisme en RCA?
Communication présentée par Ibrahim Tidjani, lors des journées de l’ATM, Juin 2015, Rouen.

Etude socio anthropologique des populations pastorales de la RCA en lien avec la crise sécuritaire de 2013-2014.
Etude menée et rédigée par Ibrahim Tidjani, pour l’ONG Catholic Relief Services (CRS), 2015. Elle est disponible sur le site du Cluster Sécurité Alimentaire en RCA.

Une contribution plus ancienne : La résilience des Turkana. Une communauté de pasteurs Kenyans à l’épreuve des incertitudes climatiques et politiques.
Article de Clémence Cantoni et Benoît Lallau, publié dans la revue Développement Durable et Territoires (Vol 1/ N°2, septembre), disponible en ligne.